>Les Innocents : “Mandarine“ , en première partie Sacha Toorop.

P.A.F. : 29 - 31 - 33€


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

“Retrouvant le complice producteur Dominique Ledudal en studio, le duo (JP Nataf et JC Urbain) a agencé un disque à quatre mains et deux voix, dont l’enveloppe sonore évoque autant l’œuvre solitaire de Nataf que ses anciens travaux collectifs. Des Philharmonies martiennes à Floués du banjo, de Sherpa à Love qui peut, le duo déroule des chansons finement arrangées et au verbe singulier, agençant, comme s’il n’avait jamais cessé de le faire, un mélange unique et improbable qui peut d’un refrain à l’autre évoquer Dick Annegarn et Paul McCartney.
Toujours tournées vers l’Ouest, les chansons de JP et Jean-Christophe convoquent des héros américains dans les rues du XXe arrondissement (Harry Nilsson), osent la langue étrangère (Erretegia, jolie ballade british), s’offrent des orchestrations à l’anglaise (Oublier Waterloo).
Et confirment ainsi le talent de ses auteurs, qu’il est désormais convenu d’aimer à cœur ouvert – ces Innocents que tant ont paradoxalement longtemps aimés comme un plaisir coupable.“ Les Inrocks, mai 2015.

La première partie des Innocents sera assurée par Sacha Toorop.

Après avoir signé 5 albums à la tête du groupe rock alternatif Zop Hop Op et un premier opus en langue française (« Au clair de la terre »), Sacha Toorop revient avec « Les Tourments du Ciel », un nouvel album qui dévoile son plaisir à jouer de la langue française et à expérimenter les musiques qui le transportent. « Les Tourments du Ciel » est un album à double teinte, clair-obscur, à l’image de son auteur, voguant entre les zones troubles d’ombre jazz et de lumière pop. De sa voix douce et écorchée, Sacha Toorop dépeint avec naïveté et passion douze tableaux des tourments de la vie d’un homme aux prises avec ses angoisses et joies personnelles qui sont aussi universelles. Une invitation intemporelle à éprouver en solitaire ou rassemblés.